Vie & Cancer Partenaires
Traitements

Traitements

Chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie et maintenant immunothérapie. De quoi parle-t-on ?

Vous êtes ici : Accueil > Traitements > L'UE lance son plan cancer et veut connaître VOTRE avis : de la prévention à la vie après un cancer, faisons-nous suffisamment ?

10
février
2020

L'UE lance son plan cancer et veut connaître VOTRE avis : de la prévention à la vie après un cancer, faisons-nous suffisamment ?

Le 10 février 2020 dans la catégorie Traitements
L'UE lance son plan cancer et veut connaître VOTRE avis : de la prévention à la vie après un cancer, faisons-nous suffisamment ?

Chaque année dans l’Union, un cancer est diagnostiqué chez 3,5 millions de personnes et 1,3 million décèdent de cette maladie. En fait, 40 % d’entre nous y seront probablement confrontés à un moment ou à un autre de la vie. Dans ce contexte, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen, s’engage en faveur d’un plan européen de lutte contre le cancer, afin d’aider les États membres et les parties prenantes à mieux combattre le cancer et à améliorer les soins dispensés ainsi qu’à réduire les souffrances liées à la maladie. Le plan que la Commission a l’intention de mettre au point englobe donc toutes les étapes du cycle de la maladie: depuis la prévention et le diagnostic précoce jusqu’au traitement en lui-même, mais il s’intéresse aussi à la qualité de vie des patients et des personnes ayant survécu à la maladie. Par cette consultation publique, la Commission européenne invite tous les particuliers et les organisations intéressés à partager leur point de vue et leur expérience pour contribuer à un plan européen de lutte contre le cancer qui accorde une place centrale aux citoyens européens.

Cela fait des dizaines d’années que l’Union travaille activement à réduire l’incidence du cancer. Le premier plan «L’Europe contre le cancer», qui remonte à la fin des années 80, a conduit à l’adoption d’une importante législation européenne sur le tabac et la santé au travail, et les États membres s’emploient depuis lors à réduire la mortalité liée aux maladies chroniques, dont le cancer.


Vous pouvez participer à cette consultation publique en remplissant le questionnaire en ligne.


Je pense personnellement que c'est une bonne opportunité pour mettre les difficultés de l'après-cancer sur la table (en ce compris le retour au travail). Comme je l'ai spécifié dans un post publié le 4 février, lors de la Journée Internationale contre le cancer :

L'après-cancer est une période trouble et peu connue du grand public, voire ignorée. Pourtant le mal-être est bien présent chez les patients. Un retour au travail après un cancer peut mal se passer s'il n'a pas été préparé en amont en tenant compte de l'état psychologique et physique de la personne. Mais avec une écoute et un accompagnement, les patients arrivent à mobiliser leur capacité de résilience et leurs ressources. Car si le cancer affaiblit un temps, il rend aussi fort d'une meilleure connaissance de soi !


                                                         Magali Mertens, survivante, coach et auteure


Un guide pour vous aider ou aider un collaborateur dans le retour au travail après un cancer :