Vie & Cancer Partenaires
Bien-être

Bien-être

Trouver la paix en soi, une étape nécessaire pour ensuite être en paix avec les autres. Aujourd’hui, « se faire du bien » est à la fois culpabilisant, et en vogue. Une présentation de différentes voies qui amènent toute à la même destination : le bien-être ou comment être bienveillant avec nous-mêmes.

Vous êtes ici : Accueil > Bien-être > Les soins de support méritent davantage d'attention et de support !

06
mai
2019

Les soins de support méritent davantage d'attention et de support !

Le 06 mai 2019 dans la catégorie Bien-être
Les soins de support méritent davantage d'attention et de support !
Bien-être

Pendant longtemps, une grande majorité du corps médical a considéré les personnes atteintes de cancer comme "un organe/un tissu" ciblé à soigner. Depuis quelques dizaines d'années, certaines approchent ont émergé et pris leur place dans le traitement global de la personne non plus uniquement perçue comme un symptôme à soigner, mais comme un tout. "Traduit de l’anglais « supportive care », le terme « soins de support » désigne « l’ensemble des soins et soutiens nécessaires aux personnes malades, parallèlement aux traitements spécifiques, lorsqu’il y en a, tout au long des maladies graves », proclame l'Association Francophone des Soins Oncologiques de Support (AFSOS). L'objectif : améliorer la QUALITÉ DE VIE des personnes soignées, soit les considérer à la fois sur les plans physique, psychologique et social. En ce moment a lieu un tour de France des soins oncologiques de support.

Cancer. Rendre visibles des soins parfois occultés


Le centre hospitalier de Cornouaille participera, mercredi 15 mai, à la 2e édition du tour de France des soins oncologiques de support. L’Hôtel-Dieu de Pont-l’Abbé et le centre hospitalier de Douarnenez se joignent à l’opération. Objectif : apporter davantage d’informations sur ces soins de mieux-être.


« L’un des moments cruciaux dans la maladie est celui de l’annonce, constate Alain Morhan, directeur de la Ligue contre le cancer Finistère. Beaucoup d’informations sont données à cet instant et certaines passent à côté ». « Tout est brutal dans cette maladie, il y a une partie des informations médicales qui sont entendues, mais pour ce qui est des autres, elles sont occultées », renchérit Nicole Le Cornec, présidente de l’association Entraide Cancer du Finistère.

Deuxième établissement national en nombre de visiteurs

C’est justement le but du tour de France organisé par l’association francophone pour les soins oncologiques de support (AFSOS). Il revient pour une deuxième édition à Quimper. « La première avait été un véritable succès : sur le plan national, le centre hospitalier de Cornouaille s’était classé quatrième en termes d’organisation et deuxième en nombre de visiteurs », souligne Michèle Lemesle, la directrice du pôle santé publique du Chic.


À LIRE SUR LE SUJETCancer. Le tour des soins pour mieux le vivre


Derrière ces chiffres, une réalité : une majorité des patients atteints de cancer n’ont pas connaissance de la diversité des soins de support proposés sur le territoire. « L’idée n’est pas de soigner mais de prendre soin, continue Michèle Lemesle. Les soins de support représentent les différents soins et soutiens mis à disposition des patients afin de diminuer les effets secondaires de leurs traitements et d’améliorer leur qualité de vie ».

« S’évader par rapport à la maladie »


« Ils donnent de l’allant au patient, c’est important dans la restauration de l’image de soi », explique Fabienne Le Goc-Sager, cadre de santé de l’hôpital de jour onco-hématologie du Chic. Ces soins de support peuvent prendre différentes formes : réflexologie, diététique, psychologie, sophrologie, hypnose, acupuncture, activité physique adaptée, art-thérapie ou encore socio-esthétisme et coiffure. « Nous avons également un atelier innovant et unique dans l’Ouest. Belle et bien propose des soins esthétiques aux femmes malades, avec l’apprentissage du maquillage correcteur. Ces ateliers, par groupe de 15 personnes, sont très suivis », assure Nicole Le Cornec.
« Il est primordial pour les patients de s’évader un peu par rapport à la maladie », rappelle Monique Guéguen, de l’association Céline et Stéphane Leucémie Espoir. Elle cite en exemple le repas gastronomique organisé par les lycéens du Paraclet, en décembre dernier, à destination des patients. « Ils nous en parlent encore aujourd’hui ! »


À LIRE SUR LE SUJETHôpital. Un repas gastronomique pour les patients

Ateliers de découverte et stands animés par les professionnels

Le 15 mai, le programme se révèle encore riche. Sous la verrière et dans le hall du bâtiment principal du site hospitalier quimpérois, des ateliers de découverte seront notamment animés par des professionnels, ainsi que des stands, avec le soutien des associations partenaires. Des bénévoles de l’AFSOS seront également présents afin d’apporter différentes informations aux malades et à leurs proches sur les soins de support auxquels ils ont accès.
Les professionnels de Pont-l’Abbé et Douarnenez seront aussi mobilisés le jour J, de même que les étudiants en troisième année de l’Institut de formation en Soins Infirmiers (IFSI) ou ceux de l’école d’aides-soignants.


Pratique


Le mercredi 15 mai, de 10 h à 17 h, sous la verrière du Centre hospitalier de Cornouaille, à Quimper. Journée ouverte à tous, entrée libre et gratuite.


SOURCE : © Le Télégramme 


Liens utiles: