Vie & Cancer Partenaires

Vous êtes ici : Accueil > Interview du mois > INGA Wellbeing: des vêtements chics et confortables pour les patients, et pratiques pour les soignants

09
décembre
2015

INGA Wellbeing: des vêtements chics et confortables pour les patients, et pratiques pour les soignants

Le 09 décembre 2015 dans la catégorie Interview du mois
INGA Wellbeing: des vêtements chics et confortables pour les patients, et pratiques pour les soignants
Interview du mois

Nikla Lancksweert, Claire Robinson et Fiona Mc Greal sont trois belles personnalités aux parcours très différents, mais avec un point commun : avoir côtoyé la maladie de près. Les trois jeunes femmes se sont réunies pour créer une ligne de vêtements chics et confortables pour les patients, qui permettent de recevoir les soins adéquats en gardant sa dignité grâce à des accès discrets et faciles pour les soignants. Un vrai projet de « patient empowerment » !

INGA Wellbeing 

INGA Wellbeing est également sur Facebook


Nikla, Claire, comment vous est venue cette idée de créer des vêtements pour les patients ?

Toutes les deux, nous avons été confrontées au cancer de nos mamans. Si elles ont fait face avec courage devant la maladie, leur image d’elle-même était affectée par la manière dont elles étaient forcées de s’habiller. Porter des pyjamas informes tous les jours, se faire déshabiller et rhabiller après chaque soin, les infantilisait beaucoup. Dans la cafétéria de l’hôpital, on distingue directement les patients des visiteurs rien que par ce qu’ils portent.

Vous avez donc pensé à créer des vêtements à la fois beaux et pratiques. Sont-ils réellement pratiques pour le personnel soignant ?

Oui, l’idée était de créer des habits qui ne fassent pas « blouse d’hôpital » pour le patient, mais qui ne demandent pas non plus un travail supplémentaire pour les soignants. Nous sommes bien conscientes que ces derniers exercent un métier tellement utile et difficile à la fois. Nous ne voulions donc pas que finalement nos prototypes leurs demandent deux fois plus de travail.

C’est pourquoi, nous les avons inclus dans le processus de création. Nous utilisions des poupées pour qu’ils nous montrent exactement les endroits qui devaient être facilement et rapidement accessibles pour poser un cathéter, un drain ou examiner une partie spécifique du corps. D’ailleurs, nos vêtements ne sont pas différents pour telle ou telle maladie, mais universellement pratique pour tout type de soin ou d’examen.

Et sur l’aspect esthétique, vous présentez une superbe collection…

Il faut vraiment rendre grâce à Fiona (Mc Greal), une excellente styliste. Outre avoir sa propre ligne, elle a dessiné pour Natan ! Son défi était de garder les spécificités pratiques des vêtements de INGA Wellbeing, et créer des choses qu’on a envie de porter, hors ou dans l’hôpital ! Pari réussi !

Fiona a, par exemple, dessiné une collection pour femmes qui permet d’effectuer facilement les examens, et ne pas rester poitrine nue pendant 45 minutes devant un défilé de personnel hospitalier (une expérience vécue, me raconte Claire). Mais ils sont également conçus pour masquer les cicatrices de la chirurgie.

L’ingéniosité de cette collection, c’est que certaines robes peuvent se porter de jour, comme de nuit. Confortable, avec des matériaux de qualité, le patient peut ainsi se reposer et paraître à son avantage sans se changer quand vient l’heure des visites.


Derrière votre créativité, il y a également la valeur de dignité du patient. C’est tellement important de pouvoir se sentir encore un peu en contrôle de soi, et de son image corporelle, quand on est malade.

C’est véritablement ce qui sous-tend notre projet : rendre au patient le contrôle de son corps, respecter sa pudeur, le traiter en co-acteur de ses soins, et non l’infantiliser dans le processus de manipulation. Bref, une dynamique de patient empowerment.


 

La liste des avantages supplémentaires est longue, mais pourriez-vous nous en citer quelques-uns ?

Bien sûr :

-         Des matériaux confortables et doux, mais lavable en machine; 
-         Pas besoin de repasser après le lavage ;
-         Des pressions cachées par d’élégantes lignes de tissus, mais qui donnent le fil rouge des ouvertures pour les soignants, et grâce à un système de contraste, les soins peuvent être pratiqués la nuit sans devoir allumer la lumière principale de la chambre ;
-         Un système d’absorption des odeurs corporelles ;
-         ...

Pour le reste, nous vous invitons à visiter notre site ou prendre directement contact avec nous (NDLR: leurs coordonnées se trouvent à la fin de l'article).

Comment votre projet est reçu jusqu’ici ?

Très bien, que ce soit par les patients, les organisations actives dans la santé ou les institutions hospitalières. Et nous testons les vêtements avec des patients d'un hôpital public bruxellois.

Notre but n’est pas de gagner beaucoup d’argent avec notre ligne de vêtement, mais d’aider les patients, et aider les infirmières à aider les patients, c’est pourquoi nous sommes allés jusqu’au plus petit détail, et nous continuerons sur cette voie. Nous souhaitons vraiment rendre notre gamme accessible. Aujourd’hui, il faut compter une centaine d’euro pour une robe, mais à terme, nous souhaitons pouvoir les louer à prix extrêmement démocratique, au sein des hôpitaux même (quelques euros par jour).
 
Pour produire en plus large quantité, nous avons besoin de commandes et/ou de financements. Venez visiter notre site web, liker notre page Facebook, et parlez de nous, voilà qui serait déjà un bon départ J

 
Lien vers le site INGA Wellbeing
Lien vers la page Facebook d'INGA Wellbeing

Contacts: 

  • Nikla Lancksweert: nikla@ingawellbeing.com

  • Claire Robinson: claire@ingawellbeing.com

  • Fiona Mc Greal: fiona@ingawellbeing.com